• Photo
  • /
  • Vidéo

Anna Rispoli : Vorrei tanto tornare a casa (e che questo volesse anche dire tornare dove sei tu)

Vorrei tanto tornare a casa  (e che questo volesse anche dire tornare dove sei tu)
J’aimerais tant rentrer chez moi
(et que cela signifie en même temps revenir où tu te trouves)

En savoir plus

À côté des Brigittines et en face du chemin de fer qui coupe la ville en deux, se trouve un immeuble d’appartements de onze étages. Il compte 4 ascenseurs, 156 appartements et quelque cinq cents habitants, avec l’aide desquels l’artiste italienne Anna Rispoli transforme le bâtiment en une éblouissante architecture vivante. Par le biais de cette action, les habitants de l’immeuble construisent un monument éphémère en hommage à leur vie domestique. L’installation etait un événement unique qui a eu lieu le soir de l’ouverture du Kunstenfestivaldesarts 09.

Vorrei tanto tornare a casa propose au public de contempler pour quelques minutes l’imposante structure de l’immeuble de logements sociaux des Visitandines.
L’architecture est ici mise en résonance avec la musique de Concret Ph, composée par le grec Iannis Xenakis pour le Pavillon Philips lors de l’Exposition universelle de 1958 à Bruxelles.
Les habitants de l’immeuble, pour leur part, réinventent leur quotidien au sein de leur lieu de vie le temps d’un instant, et communique avec l’extérieur via les lumières domestiques. Cette intervention interroge la notion d’habitation, le résultat est imprévisible.

Side Effects

×

Side Effects

research

Bernard Van Eeghem & Dolores Bouckaert receive research grant from the Flemish Government

Bernard delves deeper into Fernando Pessoa's Ode Marítima by researching how this epic poem can be translated into (moving) images. During her research, Dolores invites fellow artists to encounter her and props from previous pieces, guided by Martha Nussbaum's acclaimed work The Fragility of Goodness: Luck and Ethics in Greek Tragedy and Philosophy.


Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org