• Photo

Marialena Marouda, Elpida Orfanidou, Charlie Usher : The Oceanographies Institute

Initié en 2018 par Marialena Marouda avant d'être rejoint par le compositeur Charlie Usher et la créatrice de performances Elpida Orfanidou, le projet The Oceanographies Institute (TOI) examine la relation étroite entre les humains et les océans. En se focalisant sur le rapport entre ces deux masses d'eau, TOI vise à accorder une attention particulière à leurs rencontres, tant affectives que sensuelles.

En savoir plus

TOI explore donc les relations entre les mains et la boue, les oreilles et les vagues déferlantes, les pieds et la sensation de couler, plutôt que l'océan « en soi », comme s'il était exempt de toute présence humaine. L'Institut recueille, analyse et met en scène les histoires personnelles des individus sur leurs rencontres avec l'océan. Ce faisant, TOI vise à devenir à la fois un institut et un océan - simultanément. D'une part, TOI cherche à entreprendre un processus d'institutionnalisation qui lui permettra d'affirmer et de diffuser la ou les connaissances personnelles de l'océan qu'il étudie. D'autre part, il tend une oreille attentive aux « langages » de l'océan, à sa manière d'être au monde. Les outils utilisés pour cette recherche proviennent principalement des domaines de la performance, de l'art sonore et de la narration.

L'Institut se focalise sur les questions de recherche suivantes : (Comment) peut-on évoquer l'océan de manière performative et (comment) la poésie (océanique) peut-elle constituer un outil ou une motivation pour cela ? Comment l'Institut peut-il fonctionner en tant que plateforme de collaboration pour les pratiques artistiques allant au-delà de celle de son initiateur, en tant qu'espace d'hospitalité et de fraternité non seulement avec l'océan, mais aussi entre ses participants ?

Lors des Ocean Conversations privées avec des acteurs impliqués personnellement ou professionnellement avec l'océan, les interlocuteurs démontrent ce que l'océan « fait » à leur corps (humain) par le biais du langage, des sons, des textures ou des sensations. Les transcriptions poétiques et documentaires de ces interactions sont recueillies dans le Oceanographies Scorebook, une publication et un site web à paraître. Les partitions servent également de base aux performances de TOI qui visent à recréer ces rencontres entre le corps et l'océan et à évoquer ce dernier dans l'imagination du public.

Le travail de l'Institut est simultanément politique et polyphonique, dans la mesure où il cherche à faire entendre une multiplicité de voix et à révéler une pluralité d'acteurs au sein d'une communauté océanique. En étudiant la manière dont l'océan a accompagné, influencé ou changé les gens et vice-versa, le TOI concrétise l'omniprésence de l'océan dans nos vies urbaines et mouvementées.

Side Effects

×

Side Effects

Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org