• Photo

Manuela Rastaldi : Specchi

Entre danse et installation plastique, la déconstruction de l'image féminine constitue l'argument de Specchi, deux variations sur « la femme coupée en morceaux» . Il s'agit de démonter ici le mécanisme de l'illusion, de l'extrapoler en le mettant à vue, à travers l'utilisation de miroirs qui découpent, disloquent, déréalisent; de boites qui contiennent, cadrent, absorbent.

« Ce qui m'intéresse c'est de produire des formes tronquées par rapport à l'image et à la composition. Le miroir, c'est la création de formes irréelles, hors de l'immédiateté des corps. La boîte est sa négation: des contenants qui opèrent une réduction du mouvement en bas-relief ».
Cette mise à distance visuelle produit une tension émotive spécifique, une sorte de mise en abîme du regard, de vibration du « présent scénique ». Les interprètes féminines interrogent le regard porté par le spectateur sur leurs corps et questionnent l'iconographie collective pour ouvrir des brèches poétiques inédites.

Side Effects

×

Side Effects

Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org