• Photo

Kate Mcintosh : Loose Promise

Some stories are treason, some are dreamy, some are brutal, some are too funny to believe, some are too painful to tell straight, some are magical and others are poorly made, some might be the honest truth, and some are beautiful but hard to remember. A narrative is a slippery thing.
Kate McIntosh a collaboré avec cinq écrivains pour le texte de sa nouvelle performance LOOSE PROMISE. Elle a donné les mêmes éléments narratifs de départ à tous les écrivains, mais elle a demandé à chacun d'eux d'écrire leur propre version de l'histoire. Le résultat est une collection de contes beaux, difficiles et prenants. Les histoires sont liées les unes aux autres par leur origine commune, mais chacune abouti de façon très différente et surprenante. Dans LOOSE PROMISE, la superposition des narrations fait émerger des mondes qui se font échos mais ne peuvent cependant pas co-exister, pendant que la performance elle même, partant de la fascination pour la complexité des histoires, explore notre compulsion à les former et à les digérer...

En savoir plus

Sur scène, la performeuse esseulée a pour mission de rassembler à nouveau ces contes. En permettant aux événements qu'elle relate de reprendre vie par son corps, elle utilise des images, des gestes et des objets pour re-présenter les fragments de ces histoires. Les restes de ces différentes versions et try-outs s'accumulent sur scène, pendant que les histoires elle mêmes se superposent et hésitent entre différentes combinaisons invraisemblables. Dans LOOSE PROMISE, la narration et l'écoute sont toutes les deux du travail - le travail agréable des mots, et le travail créatif de laisser se heurter et se mélanger des mondes différents.
Ce faisant, McIntosh pose avec cette performance innovante la question de ce que nos histoires nous font, et de comment nous les laissons traverser nos bouches, nos pensées et nos mémoires.
Les écrivains concernés sont Tim Etchells, M. John Harrison, Deborah Levy, Richard Maxwell et Jo Randerson.

Side Effects

×

Side Effects

research

Bernard Van Eeghem & Dolores Bouckaert receive research grant from the Flemish Government

Bernard delves deeper into Fernando Pessoa's Ode Marítima by researching how this epic poem can be translated into (moving) images. During her research, Dolores invites fellow artists to encounter her and props from previous pieces, guided by Martha Nussbaum's acclaimed work The Fragility of Goodness: Luck and Ethics in Greek Tragedy and Philosophy.


Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org