Myriam Van Imschoot

Vit et travaille à Bruxelles.

Myriam Van Imschoot fait des performances, crée de la poésie sonore et des pièces vocales, expose des installations vidéo et sonores. Elle occupe une position unique dans le champ de l'art belge, se déplaçant entre les champs institutionnels et les médias, et elle prend plaisir à expérimenter avec des contextes lorsqu'elle ne crée pas les siens.

En tant qu'artiste elle a d'abord commencé à travailler avec des archives comme médium. Le duo Pick up Voices (2007) avec Christine De Smedt et l'installation sonore Black Box (2009) témoignent de son intérêt pour le potentiel performatif de documents d'archives et la construction d'historiographies alternatives par leur biais. Son solo Living Archive (2011) était un témoignage personnel de ce qui pouvait être n'importe quelle fille d'à côté avec une passion pour des mixtapes. Acclamé pour son originalité, ce spectacle a notamment été montré au Kaaitheater, au Vooruit et au Kunstencentrum Buda.

Fascinée par les phénomènes de communication longue distance, Van Imschoot s'est lancée dans un cycle de pièces qui abordent le yodel, les cris, les signes de la main, et les cris d'oiseaux. Hola Hu (2013) et Kucku (2014) sont des duos tyroliens déconstructifs qui recontextualisent le folklore au moment où il est transmis et altéré. Avec une troupe de femmes, elle a développé des projets artistiques autour d'un trille utilisé dans différentes régions d'Afrique et du Moyen-Orient. YOUYOUYOU (2015), un tourbillon sonore époustouflant qu'elle a composé comme un long « sanglot collectif en crescendo » avec des interprètes locaux de Bruxelles, Jaffa et Grenoble, est devenu une œuvre majeure. Dans HELfel (2016), 28 artistes ont pris possession de l'acoustique d'un parc avec leurs trilles.

Myriam Van Imschoot crée des œuvres in situ pour les espaces publics, urbains ou ruraux, comme des massifs montagneux, des gares ferroviaires, des parcs, des toits et des jardins publics. Elle a reçu des commandes de Sculpture International Rotterdam, de l'équipe d'architectes de ZUS, du centre des arts acoustiques Binaural, de Téléphérique, etc. Avec Toine Horvers, elle crée des performances vocales Vozes de Magaio (2011) pour la région montagneuse du Nord du Portugal et Singelstemmen (2012) pour l'espace urbain à Rotterdam.

En 2017 et 2018, elle a travaillé avec des collaborateurs sur des pièces de théâtre participatives et des représentations artistiques inspirées par des pratiques avec un certain potentiel démocratique. L'univers de la chorale a été la source d'inspiration première pour IN KOOR ! (2017), un théâtre musical composé de 25 chanteurs non professionnels (codirigé avec Willem De Wolf, produit par Campo et la Compagnie De Koe). Le va-et-vient quotidien d'une piscine a donné naissance à SPLASH !, une pièce coréalisée avec la chorégraphe Christine Desmedt, adaptée pour la piscine avec 55 participants locaux et le soutien de la ville de Courtrai et du Centre d'art Buda. En parallèle à ses prestations, elle a réalisé huit films, Le Cadeau (2018) étant le dernier film d'une série dédiée aux voix (48', distribution Argos). Le film est projeté dans des festivals et des galeries d'art.

What Nature Says (2015) est une performance vocale pour six performeurs qui, se servant uniquement de leur voix et de leur corps, imitent leur « environnement naturel ». Des cris d'oiseaux jouent un rôle considérable. Dans ce « conte écologique qui prend une tournure sinistre » Van Imschoot poursuit son désir de mettre en scène des « formes » qui évoquent les efforts faits par les hommes et les animaux pour communiquer avec urgence et impossibilité.

Actuellement, elle explore les « nouvelles polyphonies » et leurs implications sociales et politiques. Outre la performance newpolyphonies avec HYOID (2020), cela implique en 2021 le projet communautaire de poésie sonore avec Marcus Bergner (Le Brass), la résidence de publication avec le Cairography Collective à Kunsthal Gent et une version qui remixe newpolyphonies dans une installation autonome avec un orchestre de 20 petits haut-parleurs.

Myriam est régulièrement invitée à dispenser des ateliers sur la voix ou encore sur la poésie vocale avec Marcus Bergner.

http://oralsite.be/pages/Myriam_Van_Imschoot_Digital_Portfolio

Side Effects

×

Side Effects

Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org