Christophe Meierhans

°1977, Genève, Suisse, vit et travaille à Bruxelles.

Christophe Meierhans a été formé au métier de compositeur au Conservatoire d'Amsterdam et à l'Université des Arts de Berlin, avant de se tourner rapidement vers la représentation et le théâtre. Ses premières productions (réalisées principalement avec le collectif C&H entre 2002 et 2011) étaient essentiellement dédiées à la déconstruction et à la reconstruction des mécanismes sociaux de base qui font évoluer un individu en spectateur (Bühnenstück, 2005, Konspiration, 2006). Le collectif s'est alors orienté vers une pratique d'interventions dans la sphère publique avecPostcards from the Future, qui a été présentée de 2007 à 2011 dans différentes villes (Genève – festival Point d'Impact, Louvain – festival Playground, et Metz - Centre Pompidou) et qui a atteint son apogée en 2010-2011 avec une série de performances impliquant 9 quartiers de la ville de Bruxelles.

Depuis 2013, Christophe développe un théâtre politiquement engagé et souvent participatif. Il se produit seul, comme lors du projet de réécriture de la constitution Some use for your broken clay pots(en tournée en Europe depuis 2014) ou avec le spectacle culinaire totalement décalé Verein zur Aufhebung des Notwendigen - a hundred wars to world peace, ou en collaboration avec d'autres artistes comme Luigi Coppola, avec Fondo Speculativo di Provvidenza, où la simulation d'un dispositif monétaire permet de faire agir les membres du public d'un festival comme une collectivité politique, ou encore Ant Hampton, avec THE THING,un workshop automatique d'une durée de seize heures, à mi-chemin entre performance et atelier. Sa dernière création, Trials of Money, transforme le théâtre en une cour de justice qui poursuit des objets inanimés.

Christophe Meierhans est artiste en résidence au Kaaitheater à Bruxelles pour la saison 2017-2022 et a été artiste associé au Nouveau Théâtre de Montreuil à Paris de 2015 à 2017.

www.contrepied.de

Side Effects

×

Side Effects

research

Bernard Van Eeghem & Dolores Bouckaert receive research grant from the Flemish Government

Bernard delves deeper into Fernando Pessoa's Ode Marítima by researching how this epic poem can be translated into (moving) images. During her research, Dolores invites fellow artists to encounter her and props from previous pieces, guided by Martha Nussbaum's acclaimed work The Fragility of Goodness: Luck and Ethics in Greek Tragedy and Philosophy.


Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org