© Eadweard Muybridge

Cassiel Gaube

°1994, Belgium, vit et travaille à Bruxelles et Paris.

Le danseur et chorégraphe Cassiel Gaube est diplômé des Performing Arts, Research and Training Studios (P.A.R.T.S.) de Bruxelles en 2016. En tant que performeur, il a collaboré avec Benjamin Vandewalle pour ses créations Walking the Line et Framing the Circle ainsi qu'avec l'artiste visuel Fabrice Samyn et la chorégraphe Manon Santkin pour la performance A Breath Cycle. En 2017, il se voit octroyer la bourse belge VOCATIO pour lui permettre de développer sa propre œuvre en tant que chorégraphe.

Au cours des 2 dernières années et demie, Cassiel Gaube s'est principalement consacré à l'apprentissage et à la pratique de la House, au sein des milieux parisiens et new-yorkais. Il travaille actuellement à l'intersection de la danse contemporaine, du hip-hop et du clubbing. Il regarde cette entreprise comme celui de sensiblement explorer ce riche écosystème de pratiques, d'expérimenter avec les formes qui l'habitent et d'en inventer de nouvelles.

Cassiel Gaube a récemment créé le solo Farmer Train Swirl - Étude, une recherche subjective et incarnée qu'il a mené dans le domaine de House dance. La première a été présentée pendant End of Winter Festival, au Kunstencentrum BUDA de Courtrai en février 2019. Il a depuis été présenté dans des espaces de théâtre et de musée, ainsi que dans des clubs. Il développe actuellement une collaboration avec le label Ensemble basé à Bruxelles et à Berlin.

Il est artiste en résidence à la Ménagerie de Verre à Paris en 2019. Dans ce cadre, il créera la pièce Trails & Grooves, dans le prolongement et l'extension des recherches amorcées dans son solo.

En tant que professeur, Cassiel Gaube est régulièrement invité à dispenser des formations et des ateliers professionnels dans des studios tels que le DansCentrumJette, La Raffinerie, P.A.R.T.S. SummerSchoo là Bruxelles et la Ménagerie de Verre à Paris.

Side Effects

×

Side Effects

research

Bernard Van Eeghem & Dolores Bouckaert receive research grant from the Flemish Government

Bernard delves deeper into Fernando Pessoa's Ode Marítima by researching how this epic poem can be translated into (moving) images. During her research, Dolores invites fellow artists to encounter her and props from previous pieces, guided by Martha Nussbaum's acclaimed work The Fragility of Goodness: Luck and Ethics in Greek Tragedy and Philosophy.


Do you also support this action?

Charter for the stage artist

A statement of solidarity between artists who agree to no longer accept un(der)paid work in public activities that take place at or for organizations with fixed-income employees.
>>> handvest.org